Arrière

Œnologues avertis ou simples amateurs de vin, qui n’apprécie pas en apprendre davantage sur ses vins préférés ou en découvrir de nouveaux ? C’est justement parce que l’on sait que vous appréciez parfaire vos connaissances en matière d’œnologie que l’on a décidé de vous parler du vin de paille !

Ce vin au nom intriguant sait parfaitement séduire les palais des œnologues même les plus exigeants alors il méritait bien qu’on lui consacre un article.

Mais avant de passer à la dégustation de ce vin aux origines jurassiennes, revenons sur sa méthode de fabrication et découvrons ce qui le rend si unique !

L’œnologie n’aura plus de secret pour vous


Qu’est-ce que le vin de paille ?

Si vous n’avez jamais entendu parler du vin de paille, sachez qu’il ne s’agit pas d’une boisson dans laquelle vous découvrirez de la paille. Cela pourrait être une idée, mais de souvenirs d’œnologue ça ne s’est encore jamais vu.

Alors s’il n’y a pas de paille dans le vin de paille, qu’a-t-il de particulier pour l’appeler ainsi ?

Un processus de fabrication particulier :

Certes il n’y a pas de paille dans le vin lui-même, mais celle-ci entre bien dans le processus de fabrication de ce type de vin. Du moins, à l’époque où le vin de paille a vu le jour dans le Jura.

La paille était alors utilisée pour faire sécher les grappes de raisin récoltées. Elles étaient déposées sur de la paille durant quelques semaines afin de pouvoir se délaisser d’une bonne partie de l’eau qu’elles contenaient. On appelle cette technique visant à faire sécher les grains de raisin, le passerillage.

Aujourd’hui les grappes récoltées à la main pendant les vendanges suivent toujours un processus de passerillage mais la paille a été replacée depuis. Les grappes sont maintenant suspendues à des fils de fer ou conservées sur des claies (ou sur de petites caisses).

Quelle que soit la méthode utilisée par les vignerons, cette étape se déroule systématiquement dans une pièce sèche et aérée.

Après les vendanges manuelles, cette première étape entrant dans la fabrication du vin de paille est primordiale et dure au minimum 6 semaines. Elle permet aux raisins de se défaire d’une partie de l’eau qu’ils contenaient et ainsi être plus concentrés en sucre.

Voilà, vous comprenez maintenant pourquoi le vin de paille est catégorisé comme un vin liquoreux et qu’il contient un taux de sucre aussi élevé.

Un élevage en fût de chêne :

Avant d’être élevé en fût de chêne, le vin de paille passe bien évidemment par l’étape du pressurage. Suite à cette étape qui est très lente pour ce type de vin (les baies de raisin sont pressées quasiment au compte-goutte), les viticulteurs récoltent environ 20 litres pour 100 kilogrammes de raisin pressés.

Le vin est ensuite vieillit en fût de chêne pour une durée qui peut varier en fonction des producteurs. Mais la durée d’élevage ne pourra être inférieure à 3 ans pour pouvoir prétendre à l’appellation vin de paille.

Le vin a la demi-bouteille :

Contrairement à son cousin éloigné le Sauternes ou à son demi-frère le Crémant du Jura, le vin de paille se présente dans des demis bouteilles.

Ne soyez donc pas étonné(e) de le retrouver dans votre cave à vin préférée ou lors d’une dégustation de vins dans une bouteille de 37,5 centilitres.

Dégustation du vin de paille

Maintenant que vous êtes calé(e) sur les méthodes de fabrication du vin de paille, vous brulez certainement d’impatience d’en déguster. On vous comprend fort bien !

Elaborés avec les raisins de cépages jurassiens, Chardonnay, Poulsard, Savagnin et Trousseau, les vins de paille sont très forts en sucres, du fait de leur processus de fabrication notamment.

Ils présentent généralement de généreux arômes de fruits secs, d’épices, d’abricot ou encore de miel.

Si vous voulez profiter d’une parfaite dégustation de vin de paille, on vous conseille de le boire bien frais : entre 7 et 10 degrés.

Il accompagnera très bien vos apéritifs et sera idéal pour sublimer les saveurs d’un bon plateau de fromages.

Bien que vous ayez certainement très envie d’en goûter dès maintenant, on terminera cet article en vous disant que le vin de paille est un vin de longue garde et qu’il peut être conservé plus de 50 ans.

A lire aussi : Zoom sur les vins d’Alsace et ce vignoble aussi divers que riche en arômes

Explorez nos univers